Beraldo, le verdict tombe

Sanctionné de deux cartons jaunes et expulsé dimanche lors d’OM-PSG (0-2, 27e journée de Ligue 1), Lucas Beraldo a écopé de deux matchs de suspension.

Recruté cet hiver par le Paris Saint-Germain, Lucas Beraldo s’est tout de suite imposé comme titulaire dans l’esprit de Luis Enrique. Présent au coup d’envoi du tout premier « Classique » de sa carrière dimanche soir entre l’OM et le PSG, le défenseur parisien n’est pas resté longtemps sur la pelouse. Sanctionné à deux reprises d’une biscotte jaune, il a été exclu dès la trente-huitième minute de jeu. Restait à savoir quelle serait sa sanction. Il a écopé de deux matchs de suspension.

Le verdict est tombé en fin d’après-midi ce mercredi. Réunie pour statuer notamment sur le cas du Parisien, la commission de discipline de la Ligue de football professionnel a donc choisi d’écarter Beraldo des terrains pour deux rencontres ferme. Absent pour la demi-finale de Coupe de France que son équipe dispute ce jour face au Stade Rennais, le Brésilien sera également dans les tribunes du Parc des Princes samedi pour la réception de Clermont, cette fois dans le cadre de la vingt-huitième journée de Ligue 1.

Retour pour le Barça

En son absence, Luis Enrique va avoir le choix puisque Marquinhos et Milan Skriniar sont revenus dans le groupe depuis plusieurs jours. Le capitaine du PSG est d’ailleurs titulaire face à Rennes ce mercredi tandis que le Slovaque est sur le banc des remplaçants.

Depuis qu’il a rejoint le Paris Saint-Germain le 1er janvier dernier, Lucas Beraldo a disputé seize rencontres pour 1 182 minutes jouées. Il a déjà inscrit son tout premier but sous les couleurs de son nouveau club à l’occasion du quart de finale de Coupe de France disputé et remporté le 13 mars dernier par le PSG contre Nice (3-1). Si tout va bien pour lui, il reviendra le 10 avril prochain pour le choc des quarts de finale aller de Ligue des champions contre le FC Barcelone.

Source : Sports.fr

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.