Jones dans le viseur ?

Alors qu’il ne devrait pas poursuivre l’aventure à la tête de l’Angleterre, Eddie Jones serait dans les petits papiers du Racing 92, qui souhaite tirer parti de son expérience, pour l’après-Coupe du Monde.

Le Racing 92 veut continuer sa progression. Alors que Laurent Travers est à la tête du club francilien depuis 2013, dont les six premières en tandem avec Laurent Labit, le seul titre ajouté au palmarès des Ciel-et-Blanc est celui de champion de France remporté face à Toulon en 2016. Alors que le club installé à la Paris-La Défense Arena est encore en lice en Champions Cup et pointe à la quatrième place du Top 14 avec un retard de trois points sur le leader Montpellier à deux journées de la fin, Jacky Lorenzetti a déjà la tête tournée vers l’avenir. S’il a déjà présenté Laurent Travers comme son successeur à la présidence du Racing 92, l’hommes d’affaires a récemment évoqué une refonte du staff technique. « On ne s’interdit rien ni sur le timing, ni sur la nationalité. Ni sur le fait que Laurent Travers puisse garder la main jusqu’en 2024, a confié Jacky Lorenzetti au quotidien L’Equipe. Il y a des clubs où le président se prend pour l’entraîneur, pas ici. »

Eddie Jones is on the radar of Racing 92 as they look to bring in an experienced coach following the World Cup next year

On the blindside by @neilfissler https://t.co/bPoOSnnYfj

— The Rugby Paper (@TheRugbyPaper) May 8, 2022

Jones, potentiel gros coup du Racing 92

Toutefois, selon les informations du magazine spécialisé britannique The Rugby Paper, les dirigeants du Racing 92 auraient un œil de l’autre côté de la Manche. En fin de contrat avec la Fédération Anglaise de rugby (RFU), Eddie Jones ne devrait pas prolonger son bail à la tête du XV de la Rose. La RFU a même assuré que le successeur du Néo-Zélandais serait désigné avant la prochaine Coupe du Monde. L’ancien sélectionneur du Japon serait au sommet de la liste établie par le Racing 92 pour renforcer son staff technique, avec une arrivée d’Eddie Jones qui n’aurait pas lieu avant la conclusion du Mondial 2023. L’idée serait de compter sur un entraîneur très expérimenté avec l’ambition de faire franchir un palier au club francilien, sevré de titre depuis six ans. Avec trois victoires dans le Tournoi des 6 Nations et une finale de Coupe du Monde à la tête, Eddie Jones rentre dans les cases établies par les patrons du Racing 92.

Source : Sports.fr

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.