La grosse bourde de Koeman

Visiblement agacé par les questions des journalistes après le match nul concédé par ses troupes, Ronald Koeman s’est fendu d’un lapsus qui n’est pas passé inaperçu en conférence de presse.

Le Barça va mal. Cinq jours après la claque reçue face au Bayern Munich en Ligue des champions (0-3), le club catalan n’a pas su profiter de la visite de Grenade pour redresser la tête. Les Blaugrana ont en effet dû se contenter d’un triste match nul (1-1). Un moindre mal. Car plombés par l’ouverture du score précoce de Domingos Duarte (2e), les Barcelonais ont frôlé la correctionnelle, n’égalisant qu’à la dernière minute du temps additionnel grâce à Ronald Araujo.

Sur la sellette depuis ses propos virulents tenus à l’encontre de son président, Ronald Koeman voit sa position se fragiliser encore un peu plus. Le technicien néerlandais a d’ailleurs eu bien du mal à cacher son agacement à l’issue de la rencontre. La faute au résultat de ses hommes mais également aux questions des journalistes qui ont pointé du doigt le style de jeu très minimaliste des Barcelonais face au 17e de Liga.

« Si l’on regarde la liste des joueurs convoqués, qu’est-ce que j’aurais dû faire de plus ? Jouer en « tiki-taki » alors qu’il n’y avait pas d’espaces ? », a-t-il ainsi interrogé, en référence au « tiki-taka», style de jeu caractérisé par un jeu de passes rapides et dont le Barça a longtemps été le meilleur symbole. Une boulette qui a fait les choux gras de la presse espagnole…

On a fait ce qu’on pouvait

« On a fait ce qu’on pouvait. Nous avons joué le match d’une autre manière. Nous aurions aimé jouer comme ça mais nous ne pouvions pas car c’était un match compliqué. Nous n’avons pas de joueurs pour jouer des un contre un, avec de la vitesse, a-t-il poursuivi, le visage de plus en plus fermé. Je ne vais rien dire de plus parce que j’ai l’impression que je dois argumenter sur tout. Il faut saluer l’attitude de l’équipe. Les gens sont mécontents parce qu’on n’a pas gagné, pas à cause de l’attitude de l’équipe. »

Et le technicien néerlandais de poursuivre en rappelant, une fois encore, les limites de ce Barça. « On n’est pas contents car c’est un match que l’on aurait dû gagner, à la maison. Mais avec tout ce qu’il nous arrive, on a fait le maximum. Avec un peu de chance, on aurait même pu gagner. On a tout fait pour essayer de gagner le match. Une fois de plus, le Barça d’aujourd’hui n’est pas le Barça d’il y a huit ans », a-t-il en effet justifié.

Lire aussi :Le Barça sauve les apparencesLa 5e journée de LigaLe classement de la Liga

Source : Sports.fr

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *