Le TFC a (aussi) déposé un recours

Le président toulousain a également saisi la justice pour contester la relégation de son club, bon dernier de Ligue 1.

Olivier Sadran ne manque pas de travail. En plus de négocier la vente du club à un fonds d’investissement américain, le président du TFC s’efforce de défendre les intérêts sportifs et financiers de son équipe.

Ainsi, à l’image de Lyon ou d’Amiens, Toulouse a également déposé un recours en justice pour contester l’arrêt de la saison de la Ligue 1, qui a précipité sa relégation en Ligue 2. C’est ce que confirme Sadran dans un dans un courrier adressé aux partenaires du TFC, révélé par l’AFP, et relayé par le Midi Libre.

Malgré 21 défaites en 28 matches…

Le boss du TFC s’appuie notamment sur le fait qu’il restait encore 10 journées à disputer, donc 30 points à gagner pour son club, qui pointait à 14 points du barragiste, Nîmes, et à 17 points du premier non-relégable, Saint-Etienne.

Pour rappel, les Violets étaient en train de réaliser l’une des pires saisons de l’histoire de la Ligue 1 avec seulement 3 victoires, 4 nuls et 21 défaites en 28 matches.

Lire aussi:
La Ligue 2 à 22 clubs, le TFC s’estime lésé

Trulli

Précédent Suivant

  • 1/74

    74e- Nice en 1951

    66 points

  • 2/74

    72e- Lyon en 2003

    68 points

  • 3/74

    72e- Nice en 1956

    68 points

  • 4/74

    69e- Reims en 1962

    69 points

  • 5/74

    69e- Saint-Etienne en 1976

    69 points

  • 6/74

    69e- Saint-Etienne en 1964

    69 points

  • 7/74

    67e- Monaco en 1963

    70 points

  • 8/74

    67e- Reims en 1955

    70 points

  • 9/74

    65e- Lille en 1946

    71 points

  • 10/74

    65e- Lille en 1954

    71 points

  • 11/74

    63e- Monaco en 1988

    72 points

  • 12/74

    63e- Auxerre en 1996

    72 points

  • 13/74

    60e- Monaco en 2000

    73 points

  • 14/74

    60e- Bordeaux en 1987

    73 points

  • 15/74

    60e- Marseille en 1989

    73 points

  • 16/74

    59e- Lyon en 2002

    74 points

  • 17/74

    55e- Nice en 1952

    75 points

  • 18/74

    55e- Saint-Etienne en 1975

    75 points

  • 19/74

    55e- Monaco en 1978

    75 points

  • 20/74

    55e- Marseille en 1990

    75 points

  • 21/74

    51e- Marseille en 1948

    76 points

  • 22/74

    51e- Lens en 1998

    76 points

  • 23/74

    51e- Nantes en 2001

    76 points

  • 24/74

    51e- Lille en 2011

    76 points

  • 25/74

    47e- Roubaix en 1947

    77 points

  • 26/74

    47e- Bordeaux en 1984

    77 points

  • 27/74

    47e- Marseille en 1991

    77 points

  • 28/74

    47e- Saint-Etienne en 1957

    77 points

  • 29/74

    37e- Nantes en 1965

    78 points

  • 30/74

    37e- Saint-Etienne en 1967

    78 points

  • 31/74

    37e- Marseille en 1971

    78 points

  • 32/74

    37e- Nantes en 1973

    78 points

  • 33/74

    37e- Saint-Etienne en 1974

    78 points

  • 34/74

    37e- Strasbourg en 1979

    78 points

  • 35/74

    37e- Marseille en 2010

    78 points

  • 36/74

    37e- Reims en 1949

    78 points

  • 37/74

    37e- Reims en 1958

    78 points

  • 38/74

    37e- Reims en 1953

    78 points

  • 39/74

    30e- Monaco en 1982

    79 points

  • 40/74

    30e- PSG en 1986

    79 points

  • 41/74

    30e- Nantes en 1995

    79 points

  • 42/74

    30e- Monaco en 1997

    79 points

  • 43/74

    30e- Lyon en 2004

    79 points

  • 44/74

    30e- Lyon en 2005

    79 points

  • 45/74

    30e- Lyon en 2008

    79 points

  • 46/74

    24e- NIce en 1959

    80 points

  • 47/74

    24e- Marseille en 1972

    80 points

  • 48/74

    24e- Saint-Etienne en 1981

    80 points

  • 49/74

    24e- Brordeaux en 2009

    80 points

  • 50/74

    24e- Bordeaux en 1950

    80 points

  • 51/74

    24e- Bordeaux en 1999

    80 points

  • 52/74

    21e- Saint-Etienne en 1968

    81 points

  • 53/74

    21e- Marseille en 1992

    81 points

  • 54/74

    21e- Lyon en 2007

    81 points

  • 55/74

    19e- Nantes en 1983

    82 points

  • 56/74

    19e- Montpellier en 2012

    82 points

  • 57/74

    13e- Monaco en 1961

    83 points

  • 58/74

    13e- Nantes en 1977

    83 points

  • 59/74

    13e- Nantes en 1980

    83 points

  • 60/74

    13e- PSG en 1994

    83 points

  • 61/74

    13e- PSG en 2013

    83 points

  • 62/74

    13e- PSG en 2015

    83 points

  • 63/74

    10e- Reims en 1960

    84 points

  • 64/74

    10e- Bordeaux en 1985

    84 points

  • 65/74

    10e- Lyon en 2006

    84 points

  • 66/74

    8e- Nantes en 1966

    86 points

  • 67/74

    8e- Saint-Etienne en 1969

    86 points

  • 68/74

    7e- PSG en 2014

    89 points

  • 69/74

    5e- Saint-Etienne en 1970

    91 points

  • 70/74

    5e- PSG en 2019

    91 points

  • 71/74

    4e- PSG en 2018

    93 points

  • 72/74

    3e- Monaco en 2017

    95 points

  • 73/74

    2e – PSG en 2020

    96 points

  • 74/74

    1er- PSG en 2016

    96 points

Source : Sports.fr

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *