Le tournoi de Wuhan fait son retour

La ville chinoise de Wuhan, d’où était partie la pandémie de coronavirus, va de nouveau accueillir un tournoi WTA cette année, cinq ans après la dernière édition.

Lorsqu’Aryna Sabalenka a soulevé le trophée du tournoi de Wuhan en septembre 2019, personne ne pouvait alors imaginer que la ville chinoise n’accueillerait plus de tournoi Premier 5 (l’équivalent des Masters 1000 chez les hommes) pendant cinq ans. Les mots « covid » et « coronavirus » n’étaient alors connu que des spécialistes, et Shuai Peng avait été éliminée au premier tour par Garbine Muguruza.

Mais beaucoup de choses se sont passées depuis l’automne 2019, et c’est seulement ce mercredi que les organisateurs du tournoi de Wuhan ont annoncé son retour au calendrier WTA, du 7 au 13 octobre 2024. « Nous sommes ravis d’annoncer le retour du tournoi WTA 1000 à Wuhan, et de raviver le plaisir de la compétition de tennis d’élite dans l’une des villes les plus dynamiques d’Asie », a déclaré Jorge Salkeld, vice-président de l’organisateur Octagon Tennis, selon l’agence de presse chinoise Xinhua.

Les tournois chinois seulement de retour en 2023

Quelques semaines après la fin du tournoi en 2019, la pandémie de coronavirus avait débuté à Wuhan, cette ville de 11 millions d’habitants qui avait été la toute première dans le monde à être confinée. En raison de la pandémie et des mesures sanitaires très strictes en Chine, le pays n’avait pas organisé de tournois ATP et WTA jusqu’en 2023. Par ailleurs, le 1er décembre 2021, la WTA avait décidé de suspendre la possibilité d’organiser des tournois en Chine tant que Shuai Peng n’était pas libre de ses mouvements et de ses paroles. Un mois avant, la joueuse avait publié un message dans lequel elle accusait de viol un haut dignitaire chinois. Message supprimé dans la foulée. Mais en avril 2023, la WTA avait décidé d’annuler cette suspension.

« Après 16 mois de compétitions de tennis suspendues en Chine et des efforts soutenus pour répondre à nos demandes initiales, la situation n’a montré aucun signe d’évolution. Nous avons conclu que nous n’atteindrons jamais complètement ces objectifs, et ce seront nos joueuses et nos tournois qui paieront finalement un prix extraordinaire pour leurs sacrifices », disait alors l’instance du tennis féminin. Sept tournois, souvent richement dotés, s’étaient donc déroulés en Chine et à Hong Kong la saison passée, mais pas à Wuhan. Mais le Wuhan Open sera bien au calendrier en 2024. Qui succèdera à Petra Kvitova, Venus Williams, Caroline Garcia et Aryna Sabalenka ?

Source : Sports.fr

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.