L’énorme message de Giroud à Deschamps

Une nouvelle fois buteur, dimanche, à Naples, Olivier Giroud affiche une forme insolente à dix jours de l’annonce de la prochaine liste de Didier Deschamps.

Rien ne semble pouvoir arrêter Olivier Giroud depuis le début de l’année. Nouvelle preuve ce dimanche lors du choc entre Naples et l’AC Milan. Le champion du monde tricolore a pourtant été victime d’une grosse semelle de la part de Kalidou Koulibaly peu avant la demi-heure de jeu. Un contact dont l’ancien Gunner affichait encore les stigmates à l’issue de la rencontre. En témoigne la grosse entaille sur son mollet qu’il ne s’est pas privé de montrer sur les réseaux sociaux. « No pain, no gain », a-t-il écrit pour accompagner le cliché, y ajoutant deux emojis tout sourire.

L’attaquant tricolore avait de bonnes raisons d’avoir le sourire après le match. Non seulement, l’AC Milan a réalisé le gros coup de ce dimanche en l’emportant 1-0 face à Naples, récupérant ainsi le fauteuil de leader, mais si les Milanais l’ont emporté, c’est bien grâce au natif de Grenoble, unique buteur de la rencontre grâce à une déviation opportune en plein cœur de la surface sur une frappe de Davide Calabria. Un but qui confirme la grande forme du Français.

Sept buts en dix matches

Olivier Giroud est en effet impliqué sur neuf buts lors de ses dix dernières titularisations avec l’AC Milan, avec sept buts et deux passes décisives. Un état de forme qui ne passe forcément pas inaperçu alors que Didier Deschamps doit annoncer dans dix jours sa liste pour les deux matches amicaux face à la Côte d’Ivoire et l’Afrique du Sud et que le Savoyard n’est plus apparu en équipe de France depuis le dernier Euro. A en croire le sélectionneur tricolore, Olivier Giroud, à 36 ans, n’apportait plus suffisamment de garanties sportives.

« Je sais très bien ce qu’il a fait, et très bien fait. Olivier, c’était en 2018, mais aujourd’hui on est en 2021 et je ne suis pas là pour donner des assurances », avait-il confié en août dernier, ajoutant: « J’ai jamais eu de position radicale…Olivier est toujours disponible, sa situation a changé avec le Milan AC (où il joue plus). C’est simplement un choix sportif. » Depuis, Didier Deschamps se réfugiait derrière cette seule logique sportive, se gardant bien de fermer la porter à un retour du deuxième meilleur buteur de l’histoire des Bleus.

Et un retour d’Olivier Giroud en équipe de France apparaît d’autant moins utopique qu’aucune nouvelle tête n’a profité de son absence pour émerger. Kylian Mbappé, Karim Benzema, Antoine Griezmann et à un degré moindre Kingsley Coman apparaissent certes toujours incontournables mais ni Anthony Martial, ni Wissam Ben Yedder et ni Moussa Diaby, nouveau venu chez les Bleus, ne se sont rendus indispensables. Autre élément qui plaide en la faveur du Savoyard, aucun autre attaquant tricolore ne possède le même registre que le joueur milanais.

Lire aussi :Giroud, c’est fou !Serie A: La 28e journéeLe classement de la Serie A

Source : Sports.fr

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.