Les mots forts de Gasly

Comme il s’y attendait, Pierre Gasly galère en ce début de saison avec Alpine. Mais à quelques jours de la quatrième manche du championnat, au Japon, le pilote français assure ne rien vouloir lâcher et espère des jours meilleurs.

Il y a un an, après les trois premiers Grands Prix de la saison, Pierre Gasly avait déjà quatre points au compteur grâce à deux neuvièmes places au volant de son Alpine. Aujourd’hui, alors que se profile la quatrième manche de la saison 2024, au Japon, le pilote français signerait des deux mains pour finir neuvième… Comme pressenti dès les essais de pré-saison, l’Alpine 2024 est « mal née » et difficile de savoir si elle pourra s’améliorer au fil des courses. Dix-huitième à Bahreïn, contraint à l’abandon en Arabie saoudite et treizième en Australie, Pierre Gasly sait qu’il ne peut pas espérer mieux pour le moment, comme il l’a confié à Autosport.

« L’année dernière, à la même époque, je faisais la course avec Carlos (Sainz) pour la quatrième place. Cette année (en Australie, ndlr), il gagne la course et je suis 13eme. Je ne m’amuse donc pas beaucoup, mais je sais dans quelle position nous nous trouvons. Et je sais que nous n’allons pas y rester, et je fais confiance à l’équipe pour trouver les solutions afin d’améliorer la performance. Mais nous avons besoin de plus de performance pour être en mesure de nous battre pour les points », explique le coéquipier d’Esteban Ocon qui n’a, quant à lui, pas fait mieux que treizième cette saison.

Gasly : « Il faut du temps »

Pierre Gasly (28 ans) ne compte pas baisser les bras et espère des jours meilleurs. « Une fois que je suis dans la voiture, je suis comme un animal. Je veux faire de mon mieux avec ce que j’ai entre les mains, promet-il. Tant que nous apprenons et que nous allons de l’avant, c’est la chose la plus importante. Je sais que l’équipe travaille très dur, et je peux voir certaines des directions qu’ils prennent pour améliorer le package que nous avons. Je sais que nous allons nous améliorer, mais il faut du temps. » Dans cette saison 2024 à rallonge, il lui reste encore 21 Grands Prix pour faire au mieux…

Parier en toute sérénité avec NetBet, bookmaker agréé et légal en Nouvelle-Calédonie

Source : Sports.fr

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.