Même sur trois roues, Hamilton s’impose

Scène surréaliste ce dimanche à Silverstone où Lewis Hamilton s’est adjugé le Grand Prix de Grande -Bretagne avec son pneu avant gauche crevé. Son coéquipier chez Mercedes Valtteri Bottas n’a pas eu autant de chance.

C’était attendu, Lewis Hamilton a bel et bien réalisé la passe de trois ce dimanche, en s’imposant à Silverstone après avoir triomphé successivement à Spielberg et Budapest. Oubliée la contrariété du Grand Prix initial couru en Autriche et qui l’a vu terminer hors du podium, le sextuple champion du monde est encore apparu au-dessus du lot ce jour, sur un tracé qu’il affectionne particulièrement. Chez lui en Grande-Bretagne, l’intéressé compte désormais sept succès – un record.

Pour parvenir à ses fins aujourd’hui, Lewis Hamilton a certes dû batailler avec son principal concurrent dans la course au titre : son propre coéquipier Valtteri Bottas. Le Finlandais ayant même manqué de lui chiper le bénéfice de sa pole dans les premières courbes. Jusqu’au bout, la doublure du Britannique est restée une menace. Du moins jusqu’à cette crevaison à deux tours du but qui l’a envoyé aux portes des points, offrant du reste le podium à Max Verstappen et Charles Leclerc.

« Mon cœur s’est presque arrêté »

Si ce dernier s’en contente volontiers au volant d’une Ferrari toujours aussi poussive, le Néerlandais du team Red Bull regrettera certainement d’avoir raté la gagne d’un cheveu. S’il n’avait rallié les stands avant son avant-dernière boucle dans le but de signer le meilleur tour en course, Verstappen en effet aurait sans doute raflé la mise. Et pour cause. A l’entame de son tour ultime, Hamilton lui aussi a vu son pneu avant gauche éclater. Comme Bottas et comme Carlos Sainz quelques secondes auparavant.

« J’ai vu que le pneu changeait de forme, j’ai un peu ralenti car j’avais peur de casser l’aileron mais je devais aussi garder un peu de vitesse, dixit Lewis Hamilton à chaud sur l’antenne de Canal+. Mon ingénieur me tenait informé des écarts, j’étais au max mais il y avait pas mal de sous-virage. Franchement, mon cœur s’est presque arrêté de battre ! » Passée la frayeur, le patron du circuit réalise là une excellente opération. Le voilà crédité de 30 points d’avance sur Valtteri Bottas (88 contre 58). Avec un retour ici à Silverstone dès la semaine prochaine, pour le GP du 70e anniversaire. Gageons que nos jeunes Français, Esteban Ocon (Renault) et Pierre Gasly (Alpha Tauri), respectivement sixième et septième du jour, y figureront encore en bonne place.

Toute l’actu de la F1
Le classement des pilotes
Le classement des écuries

Trulli

Précédent Suivant

  • 1/16

    Ocon en piste

    Renault a débuté en piste avec Esteban Ocon à Barcelone. Mais le jaune devrait être plus présent sur la version finale…

  • 2/16

    Alpha Tauri, première !

    c’est Daniil Kvyat qui a pris la piste en premier pour l’écurie Alpha Tauri, anciennement Toro Rosso.

  • 3/16

    Leclerc à la place de Vettel

    La SF1000 a débuté à Barcelone avec Charles Leclerc et non pas Sebastian Vettel comme prévu.

  • 4/16

    Red Bull se montre

    Il a fallu patienter jusqu’aux premiers essais à Barcelone pour voir les contours de la RB16, pilotée par Verstappen.

  • 5/16

    McLaren avec Sainz

    Carlos Sainz est le premier en piste pour une McLaren Renault qui n’a pas changé ses couleurs.

  • 6/16

    Le champion du monde se dévoile

    Toto Wolff pose avec Jim Ratcliffe, le grand patron d’Ineos qui fait son apparition sur les Flèches d’Argent.

  • 7/16

    Mercedes et son nouveau sponsor

    Le nouveau bolide de Lewis Hamilton est fin prêt comme le prouve cette vue de haut.

  • 8/16

    Ferrari fait les choses en grand

    Une présentation en très grande pompe pour Ferrari. Avec le grand patron et les deux pilotes: Charles Leclerc et Sebastian Vettel.

  • 9/16

    La SF 1000 à l’honneur

    Charles Leclerc et Sebastian Vettel ont pu admirer leur nouvelle monoplace avec les yeux grands ouverts.

  • 10/16

    McLaren dans la continuité

    De retour au premier plan en 2019, McLaren n’a rien changé à ses couleurs ni à ses pilotes puisque Carlos Sainz et Lando Norris seront encore de la partie.

  • 11/16

    Alpha Tauri entre en scène

    Ce n’est plus Toro Rosso mais Alpha Tauri. Pierre Gasly, ravi d’enfin pouvoir évoluer dans la continuité, et Daniil Kvyat vont changer de peau en 2020.

  • 12/16

    La nouvelle Alfa Roméo

    Le rouge et le blanc sont de retour pour la présentation de la C39 avec Kimi Räikkönen et Antonio Giovinazzi en piste.

  • 13/16

    Grosjean est attendu

    La saison dernière a été très compliquée pour Haas et Romain Grosjean. L’heure du renouveau a sonné.

  • 14/16

    Haas côté face

    Pour cette nouvelle saison, Haas va essayer de débuter aussi fort mais sans commettre d’erreur ni en piste ni dans les stands.

  • 15/16

    Racing Point veut remonter la pente

    Le rose reste de mise pour Sergio Perez et Lance Stroll. Mais l’ambition est grande avec l’arrivée d’Aston Martin.

  • 16/16

    Williams vers le renouveau

    L’écurie Williams espère enfin sortir de sa torpeur cette saison. George Russell est resté et fera cette fois équipe avec Nicholas Latifi.

Source : Sports.fr

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *