Un dirigeant du Barça enfonce Griezmann

Malgré le camouflet vécu par Antoine Griezmann face à l’Atletico Madrid, Guillermo Amor, homme de confiance de Josep Maria Bartomeu, trouve la situation tout à fait normale.

Antoine Griezmann a vécu une nouvelle soirée cauchemardesque face à l’Atletico Madrid. Et pas seulement parce que le FC Barcelone a dû se contenter d’un match nul (2-2) qui compromet un peu plus ses chances dans la course au titre, le Real Madrid, qui reçoit Getafe ce jeudi, ayant la possibilité de prendre quatre points d’avance à cinq journées de la fin.

Si la situation s’est un peu plus aggravée pour le champion du monde tricolore c’est en raison du choix de Quique Setien de le cantonner au banc durant 90 minutes. Pour la troisième fois en quatre matches, le Mâconnais n’était en effet que remplaçant face aux Colchoneros et cette fois, l’ancien Madrilène a dû attendre la 90e minute pour entrer en jeu, l’entraîneur du Barça, après lui avoir préféré Arturo Vidal dans le couloir gauche de l’attaque barcelonaise préférant lancer Sergi Roberto à l’heure de jeu puis le jeune Ansu Fati à l’entame des dix dernières minutes.

Rien de plus normal à en croire Guillermo Amor, directeur des relations institutionnelles du FC Barcelone. « Pour moi, ça montre que l’effectif du FC Barcelone est très large et très fort et que l’entraîneur a jugé approprié qu’il entre au dernier moment, a-t-il justifié. Ce sont des décisions techniques. L’entraîneur a pris cette décision et il n’y a rien d’autre dire. » 

J’aurai pu ne pas le faire entrer

Et l’ancien milieu de terrain de poursuivre en expliquant qu’Antoine Griezmann n’était qu’un joueur comme un autre. « Tous les joueurs veulent toujours avoir plus temps de jeu, a-t-il ajouté. C’est le Barça, une équipe de haute qualité et vous jouez ou ne jouez pas. Ce qui est clair, c’est que vous ne pouvez jamais vous relâcher », a-t-il en effet lancé.

Antoine Griezmann peut d’ailleurs s’estimer heureux d’avoir eu voix au chapitre. « J’aurai pu prendre une autre décision et ne pas le faire entrer par exemple, a en effet affirmé Quique Setien. Mais tu as toujours l’espoir qu’un joueur comme lui peut signer un coup d’éclat qui te permette de gagner le match. » 

Lire aussi:
Griezmann, l’humiliation
Un 700e but bien fade pour Messi

La 33e journée de Liga

Trulli

Précédent Suivant

  • 1/23

    Frenkie de Jong

    400 M€

  • 2/23

    Arthur

    400 M€

  • 3/23

    Philippe Coutinho

    400 M€

  • 4/23

    Ousmane Dembélé

    400 M€

  • 5/23

    Samuel Umtiti

    500 M€

  • 6/23

    Jordi Alba

    500 M€

  • 7/23

    Sergio Busquets

    500 M€

  • 8/23

    Sergi Roberto

    500 M€

  • 9/23

    Gerard Piqué

    500 M€

  • 10/23

    Gareth Bale

    500 M€

  • 11/23

    Dani Ceballos

    500 M€

  • 12/23

    Toni Kroos

    500 M€

  • 13/23

    Raphael Varane

    500 M€

  • 14/23

    Luka Modric

    500 M€

  • 15/23

    Thibaut Courtois

    700 M€

  • 16/23

    Marco Asensio

    700 M€

  • 17/23

    Isco

    700 M€

  • 18/23

    Lionel Messi

    700 M€

  • 19/23

    Luka Jovic

    750 M€

  • 20/23

    Vinicius Jr

    750 M€

  • 21/23

    Brahim Diaz

    750 M€

  • 22/23

    Antoine Griezmann

    800 M€

  • 23/23

    Karim Benzema

    1 000 M€

Source : Sports.fr

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *