Antoine Kombouaré quitte le club de Dijon

«Il m’a expliqué que la saison avait été éprouvante, qu’il avait besoin de prendre du recul.» C’est en ces termes que le président du Dijon football Côte d’or a relaté à l’AFP l’annonce faite par Antoine Kombouaré dimanche. Et Olivier Delcourt de remercier le Kunié «pour ce qu’il a fait pour le DFCO. Maintenant, nous allons chercher un entraîneur. On ne va pas se précipiter».
 

«Aucun autre projet dans l’immédiat»

«Nous y travaillerons dès demain», a toutefois précisé le dirigeant dans un communiqué transmis un peu plus tard par le club. «Je comprends et j’accepte sa décision», a-t-il poursuivi, ajoutant que l’entraîneur «n’a aucun autre projet dans l’immédiat».
  

Saison éprouvante

Âgé de 55 ans, Kombouaré était arrivé sur le banc dijonnais en janvier avec pour mission de sauver la place du club dans l’élite. Il s’était engagé pour six mois, avec une option pour une année supplémentaire en cas de maintien. La saison s’est avérée éprouvante mentalement pour un club qui n’a jamais été mieux classé que seizième depuis la neuvième journée. Puis l’entraîneur a relevé le défi : le 2 juin, le DFCO s’impose 3-1 sur ses terres, aux dépens de Lens, en match retour du barrage d’accession et après un nul à l’aller (1-1).
 

Objectif atteint

«Je remercie [Antoine Kombouaré] pour avoir atteint l’objectif que je lui avais fixé : le maintien», a encore souligné Olivier Delcourt dans son communiqué. Le DFCO, monté en Ligue 1 en 2016, disputera ainsi une quatrième année consécutive au plus haut niveau national. Un record pour le club bourguignon, fondé en 1998. 
 

© FTV

© FTV

 

Dijon après Guingamp

Avant d’arriver à Dijon, Antoine Kombouaré avait entraîné Guingamp, depuis 2016, avant d’en être limogé le 6 novembre dernier après une déroute contre Nantes (5-0). Ce qui n’a pas empêché les Bretons de terminer derniers de L1 et d’être donc relégués. Ancien joueur de Nantes, du Paris Saint-Germain, du FC Sion en Suisse et d’Aberdeen en Ecosse, Kombouaré a disputé 442 matchs professionnels avec un titre de champion de France, et deux Coupes de France avec le PSG. Avant de s’engager dans cette carrière d’entraîneur.
 

Retour sur une carrière d’entraîneur

Il a dirigé Strasbourg (2003-2005), Valenciennes qu’il a contribué à hisser en Ligue 1 dès la première saison (2005-2009), puis le PSG (2009-janvier 2012). Le Calédonien a été remercié par les nouveaux propriétaires qataris, qui ont choisi d’installer sur le banc l’Italien Carlo Ancelotti alors que l’équipe parisienne était en tête du classement. Après une courte expérience à Al Hilal FC en Arabie saoudite), Kombouaré est revenu en France entraîner le RC Lens, qu’il a aidé à monter en Ligue 1 dès la première saison sans pouvoir le maintenir ensuite (2013-2016).

Source : NC la 1ère

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *