Finale O’League : la deuxième chance des Wadriako

Robert, l’ASM, et la finale contre Sydney FC

Chez les Wadriako, ils seront au moins deux à avoir vécu l’émotion d’une finale en ligue des champions d’Océanie. Si l’actuel capitaine de Magenta, Jean-Brice, s’apprête à en jouer une cet après-midi face à Hienghène dans un match 100% cagou jamais vu à ce niveau de compétition, il ne sera pas le premier à vivre ce moment dans sa famille. Il faut remonter plus d’une décennie en arrière.
Après un doublé coupe-championnat avec les juniors de l’AS Lössi, Robert Wadriako rejoint l’AS Magenta où Albert Hnagejë recrutait les meilleurs éléments de Lifou. En 2005, il fait partie de l’équipe coachée par Jean-Paul Cureau qui réalise un parcours sans faute en coupe des clubs champions d’Océanie à Papeete. L’ASM élimine Piraé dans le dernier carré et tombe sur le Sydney FC en finale. 
Souvenirs de celui qui évolue alors au milieu de terrain en compagnie de Gil Elmour, Jules Wéa, et Pierre Wajoka :
 

Robert Wadriako raconte l’épopée 2005 de l’ASM

Robert Wadriako jouait au milieu de terrain avec l'ASM lors de la finale 2005

Robert Wadriako jouait au milieu de terrain avec l’ASM lors de la finale 2005

Jean-Brice, capitaine du Magenta finaliste 2019

 

L'équipe de l'ASM 2019. Jean-Brice Wadriako (1er debout à droite) en est le capitaine. © Alain Vartane

© Alain Vartane L’équipe de l’ASM 2019. Jean-Brice Wadriako (1er debout à droite) en est le capitaine.

14 ans après, c’est Jean-Brice Wadriako qui va connaître l’honneur d’une finale de O’League. Le défenseur latéral gauche ou axial a lui aussi choisi Magenta pour jouer au football, et comme son cousin, il est d’une épopée historique. Une aventure extraordinaire durant laquelle lui et ses coéquipiers ont réalisé l’impensable : mettre un terme à la domination néozélandaise. Auckland City n’a pas résisté en demi-finale, et désormais une finale ô combien marquante l’attend. Elle réunira pour la première fois de l’histoire de la compétition lancée en 1987, deux formations calédoniennes. Un match de rêve, et une chance de se qualifier pour le barrage du Mondial des clubs de la FIFA. Opportunité tant espérée par le cousin de Robert, après deux expériences infructueuses dans le dernier carré de O’League face à Team Wellington.
 

ITW-WADRIAKO

Fierté d’une famille de « footeux »

 
Robert est admiratif du parcours de Jean-Brice. Et il sera derrière lui lors de la finale programmée en fin d’après-midi ce samedi 11 mai 2019. Un jour qui restera dans l’Histoire du football calédonien quelque que soit son issue.

Robert parle de Jean-Brice

Source : NC la 1ère

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *