JO de Paris 2024 : par où passera la flamme Olympique dans les territoires d’Outre-mer ?

Avant le début des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024, une grande partie des départements français accueilleront le relais de la flamme du 8 mai au 26 juillet 2024. Pour la première fois, elle passera par les territoires ultramarins.

On sait déjà en partie le nom des chanceux désignés pour participer au relais de la flamme Olympique du 8 mai au 26 juillet 2024. Mais par où passeront-ils ? Si une grande partie des départements français accueillera le relais de la flamme, pour la première fois, celle-ci traversera également quatre régions ultramarines et une collectivité, comme annoncé en juin dernier à la Sorbonne. Elle ne restera certes que quelques heures dans les territoires d’Outre-mer, mais suffisamment pour susciter l’émoi dans la foule.

La flamme Olympique arrivera en Guyane le 9 juin 2024. Elle sera ensuite à La Réunion le mercredi 12, puis en Polynésie française le 13. La torche terminera son parcours aux Antilles, avec tout d’abord la Guadeloupe le 15 juin et enfin la Martinique le lundi 17 juin. Dans chaque territoire, les relayeurs se passeront la flamme dans des lieux emblématiques.

La Guyane sera le premier territoire ultramarin à accueillir le passage de la flamme. Durant moins de 24 h, elle parcourra huit communes. Menés par le judoka François Pina, les relayeurs prendront le départ de Camopi dans l’est de la Guyane à 6 h 30, avant d’atteindre la base spatiale de Kourou à 11 h 15.

Érika Vélio au CSG, Centre spatial guyanais à Kourou en Guyane • ©Outre-mer la 1ère

Très attendue dans le département, la flamme poursuivra son périple dans l’est de la Guyane en traversant la ville de Tonate Macouria à 15 h 05 avant de finir son périple à 19 h 05 à Cayenne.

Au petit matin du 12 juin, la flamme arrivera par voie maritime à 7 h 30 sur le port de Saint-Paul à La Réunion. Elle prendra ensuite la direction du sud de l’île vers Saint-Pierre, qu’elle atteindra à 10 h. La torche prendra ensuite de l’altitude en montant à la Plaine-des-Sables au Piton de La Fournaise à 11 h 50. Les relayeurs seront conduits par l’ancienne championne de gymnastique Elvire Téza.

Le Piton de la Fournaise à La Réunion. • ©Laura Philippon (Réunion la 1ère)

Pour ce passage, l’île de La Réunion a prévu les choses en grand. Pour la dernière étape du relais, l’après-midi, sous les coups de 16 h, la torche se dirigera vers le chef-lieu : Saint-Denis. Là-bas, elle remontera la rue de Paris vers le Jardin de l’État, rebaptisé pour l’occasion « Parc des Célébrations ». La fête se poursuivra dans la ville, mais le relais s’arrêtera à 18 h, et enjambera l’océan à destination du Pacifique et l’île de Tahiti.

C’est un passage presque obligé en Polynésie française, où se tiendront les épreuves Olympiques de surf. Il sera donc 7 h, le 13 juin, quand les premiers relayeurs emboiteront le pas de l’entraîneur de l’équipe de France de surf, Hira Terrinatoofa à Teahupo’o. Dix communes de l’archipel vont être traversées, dont Paea et ses magnifiques plages à 10 h 30, ou encore Punaauia, à 12 h 30. La torche terminera son tour de l’île à 18 h 10, à Pirae-Papeete.

Teahupo’o • ©polynesie la 1ère

Le relais de la flamme Olympique en Polynésie française pourra servir de test aux membres de l’organisation afin de s’assurer que tout est prêt sur le tant controversé site de Teahupo’o. 

Après son tour du Pacifique, le relais des océans posera cette fois ses bagages dans les eaux chaudes de l’Atlantique. Après un long voyage de sept jours entamé le 7 juin depuis Brest, à bord du Maxi Trimaran Banque Populaire d’Armel le Cléac’h, la flamme prendra son départ du Mémorial acte à Pointe-à-Pitre à 7 h, en direction du Gosier. Elle sera ensuite à la pointe des Châteaux à Saint-François aux alentours de 9 h 20.

Dans l’après-midi, conduit par l’ancienne escrimeuse Laura Flessel, la torche Olympique passera par le temple du sport antillo-guyanais, le CREPS des Abymes, avant d’aller faire escale par les îles du Sud. En effet, la torche ira sur l’île des Saintes pour un court passage en fin de journée, puis retournera terminer sa parade en Guadeloupe à Baie-Mahault.

Vue des Saintes • ©M. Roland

Pour ses dernières heures dans les Outre-mer, la flamme Olympique va s’offrir un paysage de carte postale. Selon les horaires indicatifs fournis, la torche devrait prendre son départ du volcan sous les coups de 5 h 30, et s’offrir une balade nocturne avant d’observer le lever du soleil dans le nord de l’île.

Plusieurs autres points emblématiques seront traversés comme le Morne Larcher au Diamant vers 15 h 30 ou encore le Cap 110, toujours dans cette commune du sud. Le jeune basketteur Lucas Dufeal, désigné capitaine de la flamme en Martinique, conduira ses troupes à Fort de France pour le point final du relais des océans à 19 h. 

La montagne Pelée vue de la ville de Saint-Pierre. • ©PNRM/ JB Barret

Source : NC la 1ère

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.