[Mà] Le nouveau président du CTOS s’appelle Christophe Dabin, la liste de Paul Poaniewa annonce un recours

Le Comité territorial olympique et sportif de Nouvelle-Calédonie, qui fédère 45 entités et plus de 60 000 licenciés, a renouvelé son bureau exécutif samedi, à Nouméa. Christophe Dabin a été préféré à Paul Poaniewa pour succéder à Charles Cali. La liste déboutée va déposer un recours.

A l’issue d’un «duel» entre beaux-frères, le mouvement sportif a choisi la continuité. Christophe Dabin a été élu samedi pour succéder à Charles Cali comme président du CTOS. 
Le reportage de Cédrick Wakahugnème :

Election au CTOS

 

La priorité sera de voir pour le financement, de l’ensemble du mouvement sportif. Aujourd’hui, c’est une difficulté, qui est compliquée par la crise financière. L’autre point qui me semble important, c’est tout ce qui concerne le bénévolat : comment peut-on arriver à avoir sur les terrains, dans les clubs, des personnes qui ont envie de s’engager ?
– Christophe Dabin, nouveau président

 

A treize voix près

Le secrétaire général du Comité territorial olympique et sportif a recueilli 126 voix durant l’assemblée générale qui se tenait à Nouméa, en salle d’honneur de la mairie. Contre 113 suffrages pour Paul Poaniewa, ex-sauteur en hauteur olympique, qui dirige la ligue d’athlétisme. 
 

CTOS, Comité territorial olympique et sportif, renouvellement du bureau, 16 mai 2020

©Cédrick Wakahugnème / NC la 1ere

 

Deux listes, une première

L’élection s’est faite par scrutin de liste. Chaque candidat avait douze minutes pour présenter son projet. A suivi le vote à bulletin secret. Les ligues de sport olympique et les plus fournies en licenciés avaient le plus grand nombre de voix. 
 

Communiqué de la liste Poaniewa

Or, dès le soir, un communiqué laconique tombait : «Suite à l’élection de la liste de Christophe Dabin par 126 voix contre 113 ce jour lors de l’AG du CTOS, la liste de Paul Ponaiewa déposera un recours dans les prochains jours. Plusieurs points de règlement et l’insincérité du scrutin sont notamment évoqués.»

Un second communiqué précisant les raisons de ce recours a été édité. Il évoque des « irrégularités et un scrutin sous influence ».
  

CTOS, Comité territorial olympique et sportif, renouvellement du bureau, 16 mai 2020

©Cédrick Wakahugnème / NC la 1ere

 

L’émotion de Charles Cali

En attendant la suite, on retiendra l’émotion et les larmes de Charles Cali, président sortant, à l’occasion de son discours. Vingt-quatre ans au service du CTOS et douze ans à sa tête. Trois mandats ponctués de belles rencontres sportives, de moments de joie aux côtés des médaillés du Pacifique mais aussi de difficultés.
 

Il y avait une volonté farouche : celle d’œuvrer de mon mieux pour la jeunesse de mon pays. Celle d’être un acteur du développement de la pratique sportive sous toutes ses formes. Celle d’être un bénévole totalement investi dans une activité qui est formidable.
– Charles Cali, président sortant

 

Dernière assemblée générale de Charles Cali au CTOS, 16 mai 2020

©NC la 1ere

 

Pour quatre ans

Le CTOS fédère 45 ligues et comités régionaux, il rassemble plus de soixante mille licenciés. Le nouveau président et son conseil d’administration sont élus pour quatre ans.

Le reportage, avant recours, de Martin Charmasson et Christian Favennec : 

©nouvellecaledonie

Source : NC la 1ère

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *