Natation : au Giant open de Saint-Germain-en-Laye, Emma Terebo et Maxime Grousset continuent de préparer Paris 2024

En finales du Giant open organisées à Saint-Germain-en-Laye, Emma Terebo l’a emporté samedi au 200 mètres dos, en battant son record personnel. Maxime Grousset a pris l’argent sur 50 m nage libre et 100 m papillon. Ce meeting international de natation organisé en Île-de-France s’inscrit, pour les deux Calédoniens, dans la dernière ligne droite de préparation aux JO de Paris 2024.

« L’objectif était de passer sous les 2’09 sur cette compétition et c’est chose faite. » Satisfaction d’Emma Terebo, samedi soir, à Saint-Germain-en-Laye. Au meeting international du Giant open, la nageuse calédonienne gagne le 200 mètres dos féminin, en 2 mn 08 sec et 88 centièmes. Elle bat son record personnel. Mission accomplie, alors que la Cagoue de 25 ans prépare les JO de Paris 2024 dans cette discipline. 

« L’ambiance de cette piscine fait vraiment penser à une compétition internationale », a-t-elle ajouté, selon la Fédération française de natation. « C’est parfait pour se préparer en cette année olympique. On a beaucoup nagé ces derniers temps à l’entraînement. Ce n’est pas forcément fun de faire soixante kilomètres par semaine, mais c’est quand on s’entraîne dur et qu’on croit en ce qu’on fait, que ça marche. »

Et la multichampionne de France glisse : « Le 200 m dos est ma priorité, mais j’aime toujours autant le 100 m dos. » Une discipline sur laquelle elle est attendue ce dimanche. Le rendez-vous avec le 50 m dos s’est lui, fini sur une quatrième place, en 28 sec 70. Sur le podium, la Guyanaise Analia Pigrée, suivie de Pauline Mahieu et Mary-Ambre Moluh.

Sous le Dôme de Saint-Germain-en-Laye, Maxime Grousset devait pour sa part s’aligner dans quatre disciplines. Toujours pour préparer les JO, toujours en vue de la sélection olympique finale qui se fera aux championnats de France en juin. Samedi, le Calédonien de 24 ans a pris l’argent en finale du 50 m nage libre, en 22 sec 05, devançant l’Américain Michaël Andrew qui occupe la troisième place.

C’est le compatriote et rival de bassin Florent Manaudou qui l’emporte (21″98), vidéo à voir ici. Le même scénario que quelque jour plus tôt, lors du meeting de Nice qualificatif pour celui-ci (1er, Manaudou en 21″95 ; 2e, Maxime Grousset en 21″98 ; 3e, Michaël Andrew). 

Samedi 23 mars, à Saint-Germain-en-Laye, le nageur cagou est aussi arrivé deuxième du 100 m papillon dont il est champion du monde (51″66). Victoire du Suisse Noé Ponti (50″93). Andrew prend la troisième position. 

Dimanche dernier à Nice, ça se jouait aussi entre Ponti (1er en 51″37) et Grousset (2e en 51″47). 

Prochains rendez-vous pour lui dans ce meeting, dimanche 24 mars : le 100 m nage libre (qu’il a fini en or à Nice, en 48″39) et le 50 m papillon (argent à Nice en 23″23) . Et dans un autre genre, on devrait savoir la semaine prochaine si Maxime Grousset est titré… meilleur nageur européen 2023. Le résultat de ce concours honorifique pendant lequel le public a pu voter est attendu entre lundi 25 mars et samedi 3 avril.

Source : NC la 1ère

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.