Tennis – Roland-Garros (Q) / Debru : « C’est juste incroyable ! »

Vainqueur de son pote Arthur Fils lundi alors qu’il participe pour la première fois au tournoi, Gabriel Debru avait l’impression de vivre un rêve après-coup. Le jeune espoir français de 16 ans, 781eme au classement mondial, espère qu’il se prolongera mercredi contre le Slovaque Gombos.

A sa façon, Gabriel Debru a déjà marqué les esprits. En s’imposant lundi face à un autre Français Arthur Fils en trois sets (6-7, 5-7, 6-3) au premier tour des qualifications de Roland-Garros, le jeune espoir tricolore est devenu à 16 ans, 4 mois et 26 jours le plus jeune vainqueur dans un match de ce niveau depuis l’Australien Bernard Tomic (alors 15 ans et 2 mois) lors de l’Open d’Australie 2008. Passé tout près de la défaite – il a dû sauver trois balles de match et s’est retrouvé mené 3-0 dans la dernière manche – Debru, invité par les organisateurs alors qu’il n’avait encore jamais participé à l’épreuve chez les grands, avait le sentiment après-coup de vivre un rêve. « C’est incroyable car je suis jeune. C’est ma première participation et pouvoir gagner un match contre un ami à moi et être qualifié pour le deuxième tour, c’est juste incroyable. En plus, il y avait beaucoup d’ambiance, ça nous poussait à ne rien lâcher », savourait ensuite l’Isérois devant les micros des journalistes, la tête déjà à son prochain match, contre le Slovaque Norbert Gombos. Un joueur qu’il connaît bien pour s’être lourdement incliné (6-4, 6-1) contre lui à Pau en novembre dernier. « Je rejoue Norbert Gombos, un joueur que j’avais déjà affronté à Pau, ça va être un bon match. Norbert Gombos joue très bien. J’ai mes chances comme il a ses chances, ça va être un gros match tennistique, physique et mental. J’ai hâte », avouait le membre de la Team Jeunes Talents BNP, sans vraiment réaliser que cette année, il ne s’alignerait pas uniquement dans le tournoi juniors (il le disputera encore cette année après avoir atteint les huitièmes de finale l’année dernière).

Debru : « J’espère que je ne dépasserai pas les deux mètres »

🎾 Gabriel Debru profite de l’abandon de son ami Arthur Fils, après 2 heures 35 d’un match prometteur (6-7, 5-7, 5-3 ab.) !
▶️ Suivez #RolandGarros : https://t.co/ltZaDmZUug pic.twitter.com/GgtsHYWriS

— francetvsport (@francetvsport) May 16, 2022

« Franchement, je n’ai rien à perdre, car tous les joueurs que je suis amené à jouer ici sont tous mieux classés que moi, donc je suis un peu l’outsider, on va dire. » Et aussi l’un des plus grands joueurs pour son âge (il mesure 1,94m). Il espère d’ailleurs qu’il ne prendra pas davantage que deux ou trois centimètres dans les années à venir. De peur que cela ne l’handicape dans son jeu. « Je chausse du 46 et demi et je mesure 1,94 mètre. Je ne sais pas où je vais m’arrêter mais j’espère que je ne dépasserai pas les deux mètres, parce que pour les déplacements, deux mètres c’est encore un peu plus compliqué. Moi, 1,96m ou 1,97m, ça m’irait bien. Je ne demande pas plus. » Il rêve en revanche d’une deuxième victoire, sachant qu’un troisième succès cette semaine sur les courts de la Porte d’Auteuil lui ouvrirait les portes du grand tableau. Le paradis avant l’heure pour Debru.

Source : Sports.fr

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.