Chelsea fan d’Atal

L’éclosion de Youcef Atal la saison passée n’est pas passée inaperçue outre-Manche. Pour preuve, le Chelsea de Frank Lampard serait d’ores et déjà à l’affût pour tenter de débaucher le latéral droit de l’OGC Nice, pourquoi pas même dès le mois de janvier si d’aventure la suspension prononcée à l’encontre du club londonien par la Fifa est levée.

Il y a un peu plus de deux ans, il jouait encore dans son pays natal… Tout est donc allé très, très vite, pour Youcef Atal. Déniché par l’OGC Nice après seulement quelques mois en Belgique, du côté de Courtrai, le latéral droit a depuis pris son envol sur la Côte d’Azur. La saison 2018-2019 lui a permis d’exploser en Ligue 1, affichant sa grande combativité sur le terrain, ce qui ne doit surtout pas faire de l’ombre à ses autres talents, notamment sa vélocité, sa technique et sa qualité de centre. Dans la foulée, il est allé décrocher un titre de champion d’Afrique avec les Fennecs en juillet.

Alors à 23 ans, l’Algérien est désormais un joueur que bon nombre de clubs suivent désormais avec un vif intérêt. Et en premier lieu Chelsea, croit savoir le Daily Mail. Le club londonien ne serait pas du tout insensible à l’activité incessante de ce profil aussi offensif que défensif. Tant et si bien qu’une proposition à hauteur de 40 millions d’euros environ pourrait parvenir sur le bureau des dirigeants azuréens dans le but de parvenir à finaliser un transfert en janvier prochain, durant le mercato hivernal. Ineos, le nouveau patron du Gym, acceptera-t-il aussi facilement de laisser partir l’un de ses tout meilleurs joueurs, quelques mois seulement après avoir véritablement lancé le nouveau projet ? Rien n’est moins sûr…

D’autant qu’en parallèle, Patrick Vieira réussit pour l’heure un bon début de saison avec les Aiglons, co-leaders de Ligue 1 avec le PSG, le Stade Rennais et le SCO. Mais une offre aussi importante et susceptible d’être encore améliorée au fil des négociations, peut aussi donner à réfléchir et permettre de nouveaux investissements en retour. Toutefois, le deal est encore loin d’être finalisé. Et pour cause, puni par la Fifa (Fédération internationale de football association), Chelsea reste interdit d’enregistrer de nouveaux joueurs jusqu’à l’été 2020, mais a saisi le Tribunal arbitral du sport dans le but d’avoir les mains libres dès le début d’année prochaine.

Source : Sports.fr

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *