Règles et conseils

Votre but n’est plus simplement de pronostiquer les résultats de la coupe du monde ou du prochain match avec vos amis, mais réellement de passer à la vitesse supérieure en misant de l’argent et tirer votre épingle du jeu ? 

Parce que parier n’est plus seulement un loisir mais désormais une source de revenus pour vous, vous devrez éviter les erreurs de débutants et préparer le terrain pour des gains pérennes dans le temps.

Pour vous aider voici nos meilleurs conseils pour débuter dans les paris en ligne, si il y a bien une page sur Parier.nc que vous devez garder en favoris et relire de temps en temps, c’est celle-ci.

Savoir se limiter

Il s’agit de la règle primordiale du parieur : ne pas miser pas plus d’argent que ce que l’on peut se permettre de perdre. Fixez vous un maximum à ne pas dépasser en fonction de vos ressources, avant même de commencer.

Nous appelerons ce maximum le capital de départ (on l’appelle aussi la bankroll dans le monde anglophone), dans notre exemple nous prendrons la somme de 60.000CFP (un peu plus de 500€). Si jamais la malchance s’acharne et que vous perdez tous vos paris, il s’agit du maximum de pertes que vous encaisserez.

Ensuite il faut savoir qu’il n’existe pas qu’un seul site sur lequel placer les paris (appelé aussi bookmaker) mais en réalité beaucoup plus, et cela joue en notre faveur car c’est grâce à cette concurrence que certains proposent de meilleures côtes que d’autres. Pour démarrer sereinement et ne pas trop s’y perdre, inscrivez-vous sur 2 ou 3 bookmakers maximum, en utilisant la moitié de votre capital ou moins, ce qui vous permettra de vous diversifier davantage par la suite.

Il est fortement recommandé de placer des paris avec des mises qui ne dépassent pas 1% du capital, c’est à dire dans notre exemple de miser moins de 600CFP (environ 5 euros) par évènement. Cela paraît peu comme ça, mais cette technique permet d’encaisser les pertes. Personne ne vous en voudra si vous misez plus, mais souvenez-vous :

Les pertes font partie du quotidien des parieurs, mêmes les professionnels sont en moyenne entre 40% et 60% de taux de réussite, ce qui fait une moyenne d’environ 1 pari sur deux perdant.

C’est pour cette raison que si vous misez 10% de votre capital (6000CFP dans l’exemple) à chaque fois, ce dernier va fondre plus vite qu’un glaçon dans un cocktail sur la BD et ce sera la fin de votre aventure en tant que pronostiqueur au soleil.

Comme nous venons de le voir, il est donc vital de se fixer une somme limite à ne pas dépasser, et de ne pas miser trop à chaque fois, la meilleure façon de gagner de façon durable étant de gagner peu mais souvent.

Tenez-vous au courant des dernières actualités

Essayez d’en savoir le plus possible sur l’évènement sur lequel vous vous apprétez a parier, tenez vous au courant des dernières actualités sur l’équipe que vous soutenez et sur le mental des joueurs.

Ensuite, sélectionnez les 2 ou 3 matches que vous sentez le plus.
Jouez les en simple si cotes supérieures à 1.50.

Analysez

Ne pariez pas uniquement sur un coup de tête.
Réfléchissez à vos chances de gagner et vérifiez les cotes avant de parier.
Ne jamais se fier qu’à son intuition, prenez aussi en compte les côtes des bookmakers.
N’oubliez pas que les bookmakers sont les meilleurs pronostiqueurs.

Restez ouvert à l’imprévisible

Rien n’est impossible : tout peut arriver, ne l’oubliez jamais.

Préférez la valeur

Si la cote d’un évènement sportif vous semble trop faible, ne pariez pas, tout simplement. Quand on est débutant on a tendance à s’orienter sur des paris « faciles » avec des cotes très basses comme par exemple :

1.05 pour Nouméa.

3 Match nul

5 pour Vanuatu.

En pariant beaucoup sur Nouméa (celui avec une cote très proche de 1) on est sûr de perdre beacoup si le Vanuatu l’emporte, et de gagner quelque CFP si Nouméa l’emporte. Le risque est plus gros qu’il n’y paraît et sur le long terme nous vous conseillons d’éviter de parier sur des cotes inférieures à 1.15.

Attention aux paris sportifs combinés

Comme nous l’avons expliqué dans les basiques des paris sportifs, les paris combinés, même si ils représentent sur le papier une offre fin valable, sont à utiliser avec précautions.

D’un côté on multiplie les gains en se disant que les côtes sont assez bonnes pour s’assurer de toucher le pactole, mais de l’autre il suffit d’un mauvais pronostic et tout est perdu.

Visez de gagner sur le long terme

Il faut être patient et accepter de perdre de l’argent à court terme,
Surtout ne jamais chercher à vouloir récupérer immédiatement vos pertes.

Les paris sportifs doivent avant tout rester un divertissement et non un « moyen facile » de gagner de l’argent.

Prenons la métaphore d’une entreprise, durant les premières années le fondateur travaille beaucoup en gagnant peu voir rien certains mois. Mais lorsque celà fonctionne alors les indicateurs passent au vert et le créateur peut se permettre de travailler moins longtemps tout en gagnant plus qu’au début. Le même principe s’applique pour les paris, la première année étant en général la flus formatrice ce qui apporte l’expérience nécessaire pour gagner de façon pérenne par la suite.

Etre maitre de soi même

Fixez-vous des limites, des objectifs à atteindre, et respectez-les.,
Maîtrisez vos émotions telles que l’euphorie après un pari réussi.

Adaptez vos mises à votre niveau de confiance sur les matches.

Ne pas confondre vitesse et précipitation : parier trop hativement, sans réfléchir, dans l’unique but de récupérer vos pertes ne vous mènera pas sur le chemin de la victoire.

Repérez les matches qui vous intéressent avant que les cotes ne sortent

➤ Avant que les cotes ne sortent, il est nécessaire que vous repériez les matches que vous avez envie de jouer pour pouvoir miser avant que la cote ne baisse.
➤ Les cotes et les handicaps peuvent augmenter ou baisser très rapidement.
➤ Il est important de parier tôt pour pouvoir profiter des meilleures cotes.

Profitez des bonus des bookmakers

Tous les bookmakers offrent un bonus de bienvenue (c’est un peu la coutume dans le millieu) très interressants, comme le fait de doubler l’argent que vous déposez à l’inscription ou de rembourser votre premier pari si vous perdez. Bien choisir un bookmaker en fonction de ses critères


Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *