Contre le sexisme, les Allemandes posent leurs « balls » ! (vidéo)

L’équipe d’Allemagne, double championne du monde, s’est mise en scène à l’occasion de l’annonce des 23 sélectionnées pour la Coupe du monde en France (7 juin-7 juillet). Contre les préjugés sexistes et sur un ton féministe qui frappe très fort !

« Est-ce que vous connaissez mon nom ?« , demande la capitaine de l’équipe allemande féminine Alexandra Popp. « Et le mien ?« , interroge à son tour la milieu de terrain Melanie Leupolz. « Nous jouons pour une nation qui ne connait même pas nos noms« . C’est par cette entrée en matière musclée que débute la vidéo publiée mardi, peu après l’annonce des 23 joueuses sélectionnées par la sélectionneuse Martina Voss-Tecklenburg, pour défendre les couleurs de l’Allemagne, deuxième du classement Fifa, lors de la Coupe du monde féminine en France (7 juin-7 juillet).

Une mise en scène qui vise sans détours et sans surtout mettre de gants un sexisme ordinaire et des stéréotypes qui ont la vie dure : « Nous avons dû nous battre contre les préjugés : « Les femmes sont bonnes à faire des bébés », « La buanderie est leur territoire », « C’est comme regarder jouer des amateurs… au ralenti ». Mais vous savez quoi ? Nous n’avons pas de « balls » (couilles), mais nous savons très bien nous en servir. » Braah ! On vous l’avait dit, ça décoiffe : là où la majorité des noms des 23 Tricolores, qui vont tenter de décrocher le Graal à domicile pour la première fois, restent inconnus du grand public en France, la National Mannschaft figure pourtant parmi les nations favorites. Et pourtant…

Les huit titres de championnes d’Europe et deux couronnes mondiales (2003, 2007) n’empêchent pas de continuer à évoluer dans un certain anonymat. Et les joueuses allemandes de rappeler qu’elles furent récompensées d’un… service à thé lors de leur premier titre international en 1989 ! Conclusion de ces dames qui n’ont pas froid aux yeux : « Ne vous inquiétez pas, vous n’avez pas besoin de savoir qui nous sommes. Vous avez juste besoin de savoir ce que nous voulons. Nous voulons jouer notre propre jeu comme nous l’entendons. » Produite par le sponsor Commerzbank et diffusée par la chaîne DW Sports, la vidéo a été vue 1,32 million de fois depuis sa mise en ligne mardi.  

Source : Sports.fr

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *