Windsurf : Nicolas Goyard sur le toit du monde

Champion avant même la manche finale

Quelques heures après son titre, depuis la station balnéaire de Westerland, à l’extrême nord de l’Allemagne, tout près de la frontière danoise, Nicolas Goyard tente de prendre de recul. Sur un réseau social, il partage son émotion après son incroyable performance sur le circuit professionnel de windsurf (PWA).
 

 » Un rêve est devenu réalité aujourd’hui. Je ne me rends pas vraiment compte de ce que ça veut dire, et d’une façon, j’ai travaillé si dur pour ça qu’il semble presque « normal ». Je pense que j’ai besoin de quelques jours pour vraiment en profiter  » 
Nicolas Goyard, sur facebook.

Ce rêve, c’est celui d’être devenu le numéro un mondial en foil. 5e de l’étape du Japon et 6e sur la Costa Brava, il a remporté l’ultime épreuve à Sylt ce week-end. Une performance qui lui permet de devancer 72 autres concurrents au classement final du championnat avec 29700 points. 
Le Calédonien de seulement 23 ans n’a jamais figuré au-delà de la 4e place dans les neuf manches qualificatives, et même disqualifié pour la 10e et dernière, il était assuré d’être vainqueur quelque soit les résultats. 
 

Nicolas Goyard n'a jamais terminé plus loin que la 4e place en neuf manches à Sylt. © PWA

© PWA Nicolas Goyard n’a jamais terminé plus loin que la 4e place en neuf manches à Sylt.

C'est le premier titre mondial en windsurf foil pour Nicolas Goyard © PWA

© PWA C’est le premier titre mondial en windsurf foil pour Nicolas Goyard

 

Lutte fratricide

Son frère, Thomas, aurait pu lui aussi monter sur le podium de la saison de foil. 10e au Japon et premier sur la Costa Brava, il avait parfaitement débuté l’étape allemande en s’offrant les deux premières manches et en finissant 3e de la suivante. Les choses se sont gâtées sur la fin, avec une erreur dans la neuvième alors qu’il tente de dépasser Nicolas. Une chute lui coûte une 29e place.
 

La chute de Thomas Goyard dans la 9e manche (11mn27).

Dans la manche finale, il ne parvient pas à se hisser parmi les trois premiers. Devancé par l’Italien Matteo Iachino à Sylt, il l’est également par lui au classement définitif de la saison, ce qui le relègue à la 4e place. Son frère Nicolas a salué son année : 
 

 » bravo à mon frère @thomasgoyard qui a gagné presque toutes les courses de l’année sous le vent ! Une vraie machine !! « 

 

Corto Dumond, n°1 mondial en jeunes

 

Corto Dumond champion du monde freestyle jeunes © PWA

© PWA Corto Dumond champion du monde freestyle jeunes

En freestyle, un autre Cagou a remporté le sacre mondial : Corto Dumond. Il a reçu officiellement son trophée à Sylt mais l’avait assuré aux Iles Canaries en Espagne en août dernier.
 

Source : NC la 1ère

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *